14
mar

L’Italie : boom des jeux de casino

Publié dans la catégorie: Actualités
Publié par: adminfr - 4 Commentaires

En dépit de la récession et des mesures d’austérité qui vident les portefeuilles des Italiens, les affaires au «Bingo Re », la plus grande salle de jeu de l’Europe, continuent de fleurir. Les joueurs se bousculent pour jouer aux machines à sous, ils prennent un café et tentent leur chance au bingo.

Les directeurs ont affirmé que cette année a été une année record pour leur affaire. La société de jeux espagnole Codere qui gère les casinos italiens dispose de 3454 machines à sous dans toute l’Italie. Malgré la crise, le chiffre d’affaire de ses activités a été de 63.2% l’année passée (224.2 millions d’euros).

Le directeur des opérations italiennes de Codere a déclaré : « Même si nos clients ont ressenti des difficultés, la crise ne les a pas empêchés d’abandonner leurs activités. Les jeux font partie de la nature humaine ». Les Italiens ont parié 79.9 milliards d’euros l’année passée, ce qui a fait d’Italie  l’un des principaux marchés de jeux, après les États-Unis. Les revenus ont augmenté considérablement de 14.3 milliard d’euros en 2000 à 61.4 milliards en 2010.

L’année passée, l’industrie des jeux a payé à l’État italien des impôts et des taxes en valeur de 9.2 milliards d’euros, environ la moitié des apports nets. Après le doublement des taxes pour les machines à sous,  ces revenus pourraient augmenter encore plus. De plus, l’autre côté positif est que les affaires avec les casinos ont développé de nouveaux emplois pour la population italienne.

Cependant, les autorités sont inquiétées par les chiffres (le nombre de joueurs, l’argent parié, le temps dédié aux jeux) des jeux de hasard qui sont devenus une sorte de maladie sociale. L’Église catholique a déjà annoncé qu’elle s’oppose 100% à ce type d’activités. On a proposé même l’interdiction des publicités des jeux de hasard à la télé. Les gens sont fascinés par tout ce qui brille.

La perspective d’une récompense financière et le désir de changer sa vie poussent les gens à jouer davantage pendant la crise. Pour les aider, Codere a mis à leur disposition un numéro de téléphone gratuit pour les joueurs dépendants et organise des ateliers nommés « Jeu responsable ».

4 commentaires for “L’Italie : boom des jeux de casino”

1
Bobo

Les casinos=une source interminable de revenus. C’est la pauvresse et les soucis qui poussent les gens vers les jeux.

10 avril, 2012 à 12 h 54 min
2
Mireille Dupont

Oui, mais ce qui est très important, selon moi, c’est de ne pas faire une obsession d’un hobby. Les jeux de casino devraient être seulement un loisir.

10 avril, 2012 à 12 h 55 min
3
Patrick

C’est facile de parler sans y être impliqués. On ne se rend pas compte vraiment du problème sans vivre tout cela. On ne doit pas juger, mais aider.

10 avril, 2012 à 12 h 57 min
4
Joséphine

Même si on dispute ici concernant la faute des joueurs, ceux qui gagnent ce sont les propriétaires de casinos. En effet, c’est une affaire ;)

10 avril, 2012 à 12 h 58 min

Laisser une réponse